vendredi 15 mai 2009

10 antidotes anti Hadopi

Alors qu'un employé de TF1 (responsable du pôle innovation Web) a été licencié parce qu'il avait envoyé un mail de contestation de cette loi:

"Le début de l’affaire remonte au 19 février. Ce jour-là, Jérôme Bourreau, qui habite le XVIIe arrondissement de Paris, rédige un mail personnel à sa députée, Françoise de Panafieu, pour lui adresser ses critiques envers le projet de loi contre le téléchargement illégal, parce que le web est son métier et sa passion, se défend-il dans les colonnes de Libération.

Un mois et demi plus tard, la réponse qu’il attend n’émane ni de sa députée, ni du ministère de la Culture : le 4 mars, celui qui est à l’origine de la dernière mouture du site internet de TF1 est convoqué par son supérieur, Arnaud Bosom, patron des activités numériques de la Une. « Là, il me lit le mail mot à mot, me dit qu’il ne peut pas laisser passer ça, que je n’ai pas le droit d’avoir cette opinion », raconte Jérôme Bourreau. Après un nouvel entretien, préalable à une sanction, l’intéressé reçoit une lettre de licenciement « pour divergence forte avec la stratégie » de TF1."

Premier aperçu de ce que donnera cette loi?
Un moyen de controler encore plus les gens et particulièrement internet qui se révèle être un outil de contestation dangereux pour les pouvoirs en place...?

Je vous laisse faire votre opinion....

Cette même loi vient d'ailleurs d'être votée cette semaine...passera t-elle le conseil constitutionnel? Alors qu'elle est pleinement anti-constitutionnelle notamment (entre autre) parce qu'elle bafoue toute présomption d'innocence...et qu'aucune contestation ne serait possible...
Cette loi, contrairement à ce qu'on voudrait nous faire croire ne sert pas à protéger les artistes mais l'industrie "culturelle" et d'autres intérèts plus politiques.


Pendant ce temps, donc , des internautes trouvent et font circuler des solutions contre Hadopi
Voilà un lien d'un site qui donne déjà 10 antidotes:

http://linuxmanua.blogspot.com/2009/04/10-antidotes-anti-hadopi.html

Article sérieux et en même temps plein de dérision.

A lire et à faire circuler ;)

6 commentaires:

  1. 1- D’un côté, nous avons une industrie culturelle déclinante n’assumant pas le proxénétisme économique et la pandémie infantilisante qu’elle exerce sous le regard de son débiteur. Celui-ci est à la fois une fondation philanthrope de gestion nationale et une entreprise d’import/export.
    2- De l’autre côté, nous avons une infinité de niches de population n’ayant rien à voir les unes avec les autres, mais faisant front par principe de précaution. Nous prouvant par la même occasion à quel niveau de léthargie se trouvent nos sociétés occidentales pour qu’un luxe devienne une lutte nécessaire.
    3- Au centre, se trouve le gros du troupeau qui n’a pas d’avis et fait preuve d’intelligence situationniste ou d’indifférence banale sur ce combat qui est à la fois d’avant-garde et d’arrière-cour.
    4- Dans toutes les batailles, il y a des pertes acceptables. Mais comme nous ne prenons plus plaisir à nous salir les mains avec une de ces barbaries ancestrales, les invectives servent de nos jours de courroux médiatique ou de Hit Combo virtuel pour le bonheur des voyeurs générationnels et des lâches éternels.
    5- Quand on pratique l’affrontement constant ou la paix commémorative pour occuper son temps, c’est que l’on est plus en mouvement. Alors la guerre civile des flux a-t-elle un sens ?
    la suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/03/13/creation-internet-et-insultes-gratuites/

    RépondreSupprimer
  2. Edifitant, et encore une fois, pas de surprise. Il est clair que l'internet est un énorme obstacle à la constitution d'une fourmilière.
    Je ne suis pas vraiment la politique (ne regardant pas la télé ni la radio ou les journaux), mais je sais la gravité d'une pareille tournure. Par contre c'est une loi Nationale? N'est-ce pas l'Europe qui aura le dernier mot sur un tel sujet?

    RépondreSupprimer
  3. C'est une loi nationale, qui déjà ne devrait pas pouvoir passer le conseil constitutionnel, et qui en plus va à l'encontre des lois européennes....mais c'est pas la première fois que la France fait le coup...

    RépondreSupprimer
  4. Pour les infos de toute façon c'est nullement dans les médias les plus véhiculés que l'on retrouve les véritables informations...il faut faire le tri et internet est un outil bonne outil pour ça ;)

    RépondreSupprimer
  5. Le principe de précaution est ce qui transforme nos démocraties en dictatures et par la même occasion les peuples en moutons serviles.

    Cette loi est un marteau-pilon pour écraser une mouche.

    RépondreSupprimer
  6. salut si vous voulez trouver pleins de sites de streaming de film, série, anime... allez voir sur

    www.delavideo.com

    ;) bon visionnage

    RépondreSupprimer